Mercredi 22 août 2018, avec Jonathan, nous sommes montés à la Grande Aiguille de Pelens, 2523 m.

C’est un sommet emblématique de la vallée du Haut-Var qui donna du fil à retordre aux alpinistes de l’avant guerre. La première ascension revient au chevalier de Cessole et son guide Jean Plent qui atteignent le sommet de la Grande Aiguille le 10 août 1905.

Nous quittons rapidement le sentier du Clot de l’Aï pour remonter un raide pierrier jusqu’à une brèche, puis gagnons facilement le Rocher des Chèvres. Nous grimpons alors le premier ressaut face à nous, deux longueurs de 25 m en 4.

Photo d’époque: Jean Plent assure Montaguier au câble, 14 juillet 1912.

Au sommet du premier ressaut, nous faisons deux rappels de 25 m.

Face à nous, le raide passage du « mauvais pas »

Il fut gravit pour la première fois en 1905 !

Nous poursuivons vers le sommet

Jonathan, heureux de poser ses pieds sur la Grande Aiguille de Pelens. Derrière lui, la vallée du Var

L’aventure n’est pourtant pas terminée: le chemin de retour est presque aussi long qu’à l’aller. Désescalade, rappel et à nouveau escalade au programme.

L’ombre des aiguilles dans le Clot de l’Aï.

Sacrée ambiance quand même !

De retour à la brèche, encore un bon pierrier (qui casse les pieds !) à descendre.