1. Alpinisme dans le Mercantour et l’Argentera

Le Gelas point culminant en hiver - Marine Clarys, guide de haute montagne

Même si le Mercantour a vu ses glaciers fondre au fil du temps, le massif offre de magnifiques parois rocheuses et un riche potentiel de courses alpines, en hiver comme en été.
L’été, je vous propose de passer une journée en montagne, sac sur le dos et corde à l’épaule : après une petite heure de marche, nous grimperons plusieurs longueurs sur le gneiss du Mercantour ; petite pause casse-croûte au sommet, puis descente et retour à pied. Vous en aurez plein les yeux !

Les parois sont nombreuses et variées : le Petit Cayre, le Grand Cayre, le Cayre Barel, le Cayre des Erps, la Cougourde, le triangle du Pélago, le Ponset, les arêtes du Saint Robert

Pour l’escalade à la Cougourde, haute de 400 m, il est souvent préférable de dormir la veille au refuge situé au pied.

Versant italien, nous pourrons poser notre camp de base, pour un ou plusieurs jours, au Refuge Bozano. De là, les possibilités d’ascensions sont multiples : escalade en chaussons dans la face Sud du Corno Stella, traversée du Chaînon des Guides, Spigolo inférieur du Corno Stella, voie Campia dans la face Sud de l’Argentera

De 1 à 2 personne.

Tarif guide : à partir de 330 euros

 

2. Ascension du Gélas (3143 m), de l’Argentera (3297 m) et du Viso (3841 m) par les voies normales

Alpinisme : traversée du Cayre Barel - Marine Clarys, guide de haute montagne

Trois sommets mythiques des Alpes du Sud : le Gélas, point culminant du Mercantour, l’Argentera, point culminant du massif du même nom et le Viso, montagne visible depuis de nombreux sommets et dominant la plaine du Pô.

Pour gravir ces sommets nous empruntons les voies normales.
Elles sont accessibles aux randonneurs qui souhaitent quand même s’initier à l’alpinisme facile en progressant encordé sur des rochers inclinés et bien pourvus en prises.
Pour le Gélas, la course se réalise à la journée. En revanche, pour l’Argentera et le Viso, une montée en refuge précède l’ascension de ces montagnes. Il s’agit des refuges Remondino et Quintino Sella.

Le Gélas, 3143 m

A la frontière de l’alpinisme et de la randonnée, l’ascension du Gélas vous offrira au sommet une vue imprenable, de la mer aux Alpes du Nord.

Nous prendrons le départ au refuge de la Madone de Fenestre. Notre exploration commencera alors en découvrant les lacs de la région. Nous longerons notamment les célèbres Lac Mort, le Lac Blanc et, au pied du Gélas, le Lac Long.
Nous accéderons ensuite à la terrasse du Gélas puis au Balcon. De là, nou nous encorderons pour parcourir l’arête rocheuse finale qui débouche au sommet.

Nos efforts seront récompensés par l’atteinte de la cîme du Gélas. Nous pourrons nous reposer à côté de la statue de la Madone et admirer l’incroyable vue à 360 degrés. Le panorama splendide qui s’offrira à nous regroupe notamment le Lac Long, les Alpes du Sud et le massif italien du Mont Rose.

Nous descendrons soit par le même itinéraire, soit en traversée par l’arête Ouest et le Collet du Saint Robert.

Au total, nous aurons une dizaine d’heures de marche. La richesse de cette sortie et la beauté de la nature présente saura vous séduire.

De 1 à 4 personnes.

Tarif : 400 euros

 

3. Mont-Blanc

Le Mont Blanc est le point culminant de la chaîne des Alpes. Avec une altitude de 4 810 mètres, à cheval entre la France et l’Italie, c’est le plus haut sommet d’Europe occidentale.

Le sommet, objet de fascination dans de nombreuses œuvres culturelles, a depuis plusieurs siècles représenté un objectif pour toutes sortes d’aventuriers, depuis sa première ascension en 1786 par Balmat et Paccard. De nombreux itinéraires fréquentés permettent aujourd’hui de le gravir avec une préparation sérieuse.

Pour le gravir, je vous propose plusieurs formules :

Sur 2 ou 3 jours : si vous avez pris le temps de vous préparer et que vous arrivez acclimatés. Nous passerons par le Dôme du Goûter et l’arête des Bosses, avec une nuit au refuge de Tête Rousse et une nuit au refuge du Goûter.

De 1 à 2 personnes par guide.

Avec un stage de préparation de 2 à 3 jours : cette formule permet d’optimiser vos chances de réussites en vous préparant techniquement et en vous acclimatant. Nous établirons un programme sur mesure en fonction de votre expérience et de vos envies.

Programme type :

J1 : école de glace sur la mer de glace. Apprentissage des techniques de cramponnage et de progression.
J2 : Course d’initiation en altitude avec mise en pratique des techniques apprises la veille (Ex: Traversée des Crochues, Petite Verte, Arêtes des Cosmiques.)
J3 : depuis le téléphérique du Prarion aux Houches, montée en train au Nid d’Aigle, puis montée à pieds au refuge de Tête Rousse. Après une pause, nous poursuivons jusqu’au refuge du Goûter.
J4 : Ascension du Mont-Blanc et retour dans la vallée.
Nous pouvons aussi passer une nuit au refuge de Tête Rousse ou une nuit supplémentaire au refuge du Goûter.

De 1 à 2 personnes par guide.

Période : de juin à septembre

Tarif guide : à partir de 1100 euros.

Ce tarif ne comprend pas : les frais de remontées mécaniques, les nuitées en refuges, les frais de boissons et de repas pris dans les refuges.
Les frais du guide sont à la charge du ou des clients.

En cas de mauvaises conditions météo ou si j’estime que votre niveau ne permet pas d’envisager l’ascension du Mont-Blanc, je vous proposerai une alternative, comme l’ascension du Grand Paradis (4061 m) ou les sommets du Mont Rose.

 

4. Traversée du Mont-Rose

Alpinisme : les 4000 du Mont Rose - Marine Clarys, guide de haute montagne

Le massif du Mont Rose concentre une dizaine de sommets de plus de 4000 m, situés entre l’Italie et la Suisse. L’alpinisme s’apparente à un grand raid glaciaire avec le franchissement de col et d’arêtes rocheuses qui dépasse parfois le cadre de la simple randonnée glaciaire. Dans une ambiance haute montagne, les panoramas sont spectaculaires et la vue est à couper le souffle !

Il existe une multitude de variantes du fait des nombreux refuges. Selon vos envies, on peut prévoir un séjour de 2, 3 , 4 ou 5 jours.

Exemple de programme sur 2 ou 3 jours :

J1 : depuis Gressoney en Italie, nous monterons au refuge Citta di Mantova. L’accueil est confortable et chaleureux.
J2 : Ascension de la Pyramide Vincent à 4215 m. Ou , pour les amateurs de plus longs efforts en altitude, il est possible d’enchaîner plsuieurs sommets à pls de 4000 m, comme : le Ludwigshöhe (4341 m), la Parrotspitze (4432 m) et sa belle arête neigeuse, ou plus haut :la Signalkuppe (4554 m) et sa mythique cabane Margherita, refuge le plus haut d’Europe, ou encore le sommet italien du Mont-Rose, la pointe Zumstein (4563 m).

De mi-juin à mi-septembre.

De 1 à 5 personnes

Niveau requis : bonne condition physique mais pas besoin d’une expérience préalable aux techniques de l’alpinisme.

Tarif guide : à partir de 800 euros

Exemple de programme sur 4 jours : le « Spaghetti tour »

J1 : montée au refuge Mezzalama depuis Gressonney. 4 heures de marche
J2 : ascension du Pollux (4092 m) ou du Breithorn (4164m). Descente et nuit au refuge Guide d’Ayas
J3 : traversée du Castor (4223 m) ; descente et nuit au refuge Quintino Sellla.
J4 : ascension et traversée difficile du Naso del Liskamm (4200 m). Descente et retour à Gressonney.
Il est possible de faire une 5 ème journée en dormant au refuge Gnifetti, pour gravir encore quelques 4000 comme la Pyramide Vincent, la Parrotspitze ou la Zumsteinspitze.

De 1 à 3 personnes.

Niveau requis : bonne condition physique, connaissance de ses réactions à l’altitude et première expérience du cramponnage .

Tarif guide : à partir de 1600 euros

 

5. Alpinisme dans les Alpes et grands sommets

Alpinisme : Sommet du Cervin - Marine Clarys, guide de haute montagne

 

Bien sûr je m’adapte à vos envies, à vos projets ; mais je suis aussi là pour vous suggérer des idées de courses en fonction de vos attentes. Dans le Mercantour, les Ecrins, le Mont-Blanc, les possibilités sont infinies !

Voici quelques idées….

Dans les Ecrins :

  • Dôme des Ecrins (4015 m)/ Barre des Ecrins (4102 m) : course glaciaire et mixte avec nuit en refuge.
  • Traversée du Pelvoux (3973 m) : longue traversée glaciaire avec nuit en refuge.

Dans le massif du Mont-Blanc :

  • Aiguille du Midi : voie Rébuffat, escalade rocheuse en 6a, approche glaciaire.
  • Aiguille du Midi : arête des Cosmiques, course d’arêtes mixte
  • Traversée de la vallée blanche : randonnée glaciaire
  • Traversée des Aiguilles Marbrées/ Traversée des aiguilles d’Entèves : course d’arêtes mixte, avec approche glaciaire.
  • Escalade dans les Aiguilles Rouges : Brévent, Crochues…
  • Escalade en granite autour du refuge d’Argentière
  • Aiguille du Tour (3540 m) : course glaciaire avec nuit en refuge. 2 jours, 1 à 4 personnes

Mais aussi :

  • Le Cervin (4478 m) par l’arête du Hörnli
  • La Dent Blanche (4357 m)