Cascade de glace - Marine Clarys, Guide de Haute Montagne

Il s’agit de monter sur des murs de glace, à l’aide de crampons et de piolets traction.

Comme en escalade, on peut pratiquer la « cascade » sur des secteurs d’une seule longueur ou sur des cascades plus longues où l’on évolue en plusieurs longueurs.

Dans le Mercantour, les sites de Gialorgues au départ de Saint Dalmas Le Selvage ou de Salevieille au départ du petit village de Roya dans la Tinée, se prêtent à l’initiation et au perfectionnement.

Pour les cascades de plus grande ampleur, il y a, toujours dans la Tinée « Prenez-les frappés », « Black Ice », ou la mythique cascade de « Chabanals ».

Dans la Vésubie, la récente structure artificielle du Boréon permet de découvrir plus aisément l’activité cascade de glace et de s’entraîner sur des murs verticaux ou déversant.

Escalade sur cascade de glace dans la Tinée - Marine Clarys

 

« Goulottes »

 

L’alpinisme hivernal est également possible dans le Mercantour. Cette pratique consiste à remonter des couloirs en neige et glace en franchissant des ressauts rocheux, en crampons. On parle aussi d’ascensions mixtes pour atteindre un sommet.

Voici quelques exemples de courses:

  • Au départ d’Isola 2000, l’arête « De Cessole » permet d’atteindre le sommet du Malinvern (2938 m)
  • Le Couloir Ouest ou « Au delà du rêve » sont deux itinéraires mixtes qui rejoignent la Cime de Tavels.
  • Le Couloir Nathalie ou le Couloir Ouest sont des lignes majeures qui débouchent au sommet du Pélago.

 

Tarif guide: à partir de 350 euros