Jeudi 5 avril 2018 nous profitons d’une belle météo pour faire le tour de l’Argentera à ski avec Grégory et Maxime. L’objectif du jour est assez ambitieux: 3200 m de dénivelés et 46 km… Il va falloir gérer l’effort pour ne pas rester coincé côté italien. Nous partons un peu avant le lever du jour du Gîte du Boréon. Avec un petit vent qui descend dans le vallon des Erps, l’ambiance est plutôt glaciale ce matin.

Le regel est excellent, nous montons avec les couteaux jusqu’au col du Guilié.

De là, nous gardons les peaux pour descendre légèrement côté italien puis remonter au Pas du Brocan. Il est 8h30, c’est la pause ptit déj avec les premiers rayons de soleil qui viennent nous réchauffer les doigts. Mais il ne faut pas trop traîner car la suite est encore longue. On poursuit par une belle descente sur le refuge Genova.

Refuge Genova, lac du Brocan et Baccino del Chiotas versant italien.

 

 

Deuxième montée au Colle del Chiapous (2526 m). De là, on aperçoit l’impressionnant sommet du Matto juste en face de nous. Nous descendons alors dans le vallon du Lourousa en passant devant le refuge Morelli qui n’est pas encore gardé. La neige est restée froide en surface sur un fond dur; on se régale!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis on passe sous le célèbre couloir du Lourousa et la face nord du Corno Stella…

A midi nous arrivons aux Termes de Valdieri à 1300 m. Des mètres de neige recouvrent la route; on se demande si elle réouvrira pour cet été. On s’imagine déjà dans un bain d’eau thermale, un coca à la main … mais le chemin est encore long. Surtout les 6 km de route qui nous attendent.

Le plat menant au Pian della Casa del Re nous semble interminable et surtout les premières douleurs aux pieds commencent à se faire sentir. A défaut de jacuzzi, nous optons pour le bain d’eau froide en rivière. Les pieds endoloris s’habituent bien vite à la petite baignade. Mais il nous reste encore 800 m à monter; il va bien falloir remettre les chaussures…

Dernier objectif en vue: le Col de Cerise

Cette fois, on tient le bon bout! Une dernière descente en neige de printemps nous ramène au Boréon. Il est 16h, la boucle est bouclée. C’était long, mais qu’est-ce que c’est beau!