Encore une nouveauté pour cet hiver 2020: les conditions d’accès au Gélas sont prématurément bonnes. Et même si la route de la Madone de Fenêtre est toujours fermée au Barrage, les conditions de neige sont ensuite bien stabilisées voire printanières.

Pourtant, en se levant ce dimanche 1er Mars, il fallait y croire: la météo ne correspond pas vraiment au bulletin prévu… et le départ se fait sous la pluie. La neige est bien collante et il faut s’arrêter à plusieurs reprises pour enlever les sabots de neige qui nous empêchent d’avancer.

Les conditions sont bien humides ce matin… Heureusement que les nuages se dissimulent doucement et laissent entrevoir de beaux paysages

La progression n’est pas facile dans cette mince couche de neige fraîche qui recouvre un fond presque glacé. Nous mettons rapidement les couteaux

Le Saint Robert se dévoile…

Puis c’est au tour du Ponset, tout givré !

Première lueur de ciel bleu… On commence à croire au retour du soleil annoncé

Dans les raidillons sous la « Terrasse », nous préférons mettre les crampons puis continuons skis sur le dos. Avec cette neige dure, on est tout aussi efficace.

Enfin un peu de soleil…. mais c’est au prix d’une tempête de vent glacial….

Les paysages exceptionnels maintiennent notre motivation à toujours avancer. Ici, vue sur le Balcon du Gélas

Pas une trace dans le couloir est…

L’ambiance est extraordinaire dans cet univers recouvert de givre.

On se croirait presque en Himalaya !

Nos efforts ne sont pas vains ! Enfin la croix sommitale… elle aussi recouverte d’une épaisse couche de neige sculptée par le vent

La pause est de courte durée. Trop vite, les nuages envahissent le ciel et une bonne partie de la descente se fait dans un brouillard épais. Cela nous demande encore un effort d’orientation et un bon sens de l’équilibre !

Une fois en bas, le temps s’est une fois de plus recouvert mais nous avons des images inoubliables plein la tête…